Chrétien charnel, chrétien spirituel

519 vus

Chrétien charnel, chrétien spirituel

« Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. » (1 Corinthiens 15 :19)

Dieu dans sa bonté a prévu de grandes choses pour les Hommes, mais l’Homme ne pense qu’à ce qui est présent tandis que le meilleur se trouve dans ce qu’il nous réserve. Comme dit ce passage, notre espérance ne doit pas s’arrêter simplement aux choses de la terre. Jésus dans sa parole nous encourage à rechercher les choses d’en haut. Ce qui m’amène à parler des deux types de chrétiens que sont : le chrétien charnel (la Bible parle de l’homme animal) et le chrétien spirituel, selon le cœur de Dieu.

Il faut dans un premier temps rappeler pourquoi Dieu a délivré le peuple d’Israël de l’Egypte. Dieu dit à Moïse : « … tu diras à Pharaon : L’Eternel, le Dieu des Hébreux, m’a envoyé auprès de toi, pour te dire : laisse aller mon peuple, afin qu’il me sert dans le désert. Et voici, jusqu’à présent tu n’as point écouté. » (Exode 7 :16). Ainsi, Dieu cherche un peuple qui le sert, c’est-à-dire, de vrais adorateurs, qui ne cherchent pas d’abord à satisfaire leurs propres désirs, mais qui cherchent à faire la volonté de Dieu. Un chrétien charnel vit pour assouvir ses propres désirs, il n’est jamais satisfait et veut toujours tout posséder. Voilà pourquoi, il est toujours en train de chercher à plaire aux hommes dans le but d’obtenir des faveurs. Il est incrédule et  provoque des divisions, homme sensuel, il n’a pas l’esprit. (Jude 19). L’Homme charnel est tellement préoccupé à satisfaire les désirs de son âme et de sa chair que son esprit n’a aucune possibilité de communiquer à son âme la lumière de Saint Esprit. Or l’esprit de l’Homme est une lampe que Dieu utilise pour éclairer l’âme de l’Homme et son intelligence (proverbes 20 :21).

Le Chrétien spirituel est celui qui vit et marche par l’Esprit. Il ne vit plus pour lui-même, et le Seigneur lui révèle les choses cachées comme nous le dit l’Apôtre Paul dans 1 Corinthiens 2 :9-10 : « Il y a des choses que les yeux ne voient pas. Les oreilles ne les entendent pas, les êtres humains n’y ont jamais pensé. Eh bien, ces choses-là, Dieu les a préparées en faveur de ceux qui ont de l’amour pour lui. »  Dieu prend plaisir dans le cœur de celui qui le recherche, car il prend le temps de chercher la volonté de Dieu dans tout ce qu’il veut entreprendre.

Pour être des chrétiens selon le cœur de Dieu, Il nous donne son Esprit et le parler en Langue.

La prière en langue est l’un des moyens que Dieu nous donne pour nous construire et construire son église. Celui qui prophétise édifie l’église, mais celui qui parle en langue s’édifie lui-même (1 Corinthiens 14 : 3-4). En parlant en langue, le chrétien va puiser dans le fleuve des eaux profondes du Saint Esprit en lui. Nous avons aussi la louange, qui n’est pas le fait de chanter, mais celui de se prosterner devant un Dieu qui est si grand, de reconnaître sa grandeur. Et enfin, nous avons le jeûne. Celui-ci ne consiste pas à se priver de certaine chose comme une fin en soi, mais à se mettre à part pendant un temps pour rechercher la face de Dieu. En faisant ainsi, le temps de jeûne trouve sa raison d’être dans l’utilisation de tout son temps à la méditation de la parole de Dieu, à la consécration de ce temps à un si Grand Dieu. 

La louange et le jeûne manifestent l’humilité de notre âme. Ils permettant ainsi à notre esprit libéré de la dictature de l’âme, d’entrer dans l’intimité du Saint Esprit. Voilà le privilège de l’Homme spirituel : il est continuellement éclairé par le Saint Esprit.

Le but de la vie d’un chrétien est en haut et non sur la terre (Colossiens 3:2). L’apôtre Paul de dire « je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. » (Philippiens 3:14)

Et toi, vers quel but cours-tu ?


Auteur : Jean EYENE BEKALE

Mots Clés : chrétien